Publications :

 

 

Théophile Gautier, Lettres à la Présidente et Poésies érotiques
Edition établie, annotée et présentée par Thierry Savatier, Honoré Champion Editeur, 2002

ISBN-2-7453-0538-7

De toutes les œuvres érotiques du XIXe siècle, celle de Théophile Gautier est probablement la plus méconnue. L’auteur ne la destinait d’ailleurs qu’à un petit cénacle de lettrés. Ses admirateurs, Flaubert, Saint-Victor, les Goncourt se montrèrent enthousiastes face au foisonnement de l’imagination et à l’exubérance du style qui, loin de s’opposer à la délicatesse des poèmes d’Émaux et Camées, venaient la compléter. Fait quasi unique dans la littérature, une grande partie de cette œuvre se compose de lettres.  Ces Lettres à la Présidente furent, jusque très tard dans le XXe siècle, condamnées par la justice et vouées à l’Enfer des bibliothèques. Les censeurs virent un outrage à la morale là où Gautier, cherchant à libérer son esprit des contingences quotidiennes et d’une angoisse chronique de vieillir, s’était amusé à pasticher Rabelais et surtout… à se pasticher lui-même. Un siècle avant Raymond Queneau, il avait inventé les Exercices de style.

 

Une Femme trop gaie, biographie d'un amour de Baudelaire
CNRS Editions, 2003

ISBN-0-271-06097-4

Parmi les femmes qui jouèrent un rôle important dans la vie de Baudelaire, madame Sabatier – la Présidente – est sans doute celle sur laquelle on a le plus écrit. Mais les principaux ouvrages reposent sur une source unique, incomplète et souvent (volontairement) erronée : un manuscrit rédigé par son dernier amant, Edmond Richard.

Cette biographie, qui s’appuie sur des archives en grande partie inédites, livre de nombreux épisodes inconnus de la vie de madame Sabatier, en particulier sur ses jeunes années et sur la période qui s’étend de la fin de ses célèbres dîners (où se côtoyait le Tout-Paris artistique) jusqu’à sa mort en 1890, soit près d’un demi-siècle jusqu’à présent resté inexploré, ponctué d’autres amitiés et d’autres amours.

Une analyse systématique de sa correspondance, de celles de ses amis et des œuvres littéraires auxquelles elle fut associée permet de présenter sa relation avec Baudelaire sous un angle tout à fait nouveau (notamment de mettre un terme au mythe du «fiasco» dont le poète aurait été victime), de comprendre la place que Flaubert lui réserva dans L’Éducation Sentimentale et de définir la complicité qu’elle entretint avec Théophile Gautier, auteur de la célèbre Lettre à la Présidente, chef-d’œuvre de la littérature érotique.

L'Origine du monde, histoire d'un tableau de Gustave Courbet
Bartillat, collection Omnia, 2006-2009

ISBN-978-2-84100-445-4

Fruit de plusieurs années de recherche, ce livre retrace toute l’histoire de L’Origine du monde, de sa création en 1866 jusqu’à son entrée au musée d’Orsay en 1995. Conçu à l’origine pour Khalil-Bey, collectionneur ottoman résidant à Paris, le tableau de Gustave Courbet a connu un itinéraire des plus extraordinaires que Thierry Savatier éclaire d’un jour nouveau. L’ouvrage s’appuie sur de nombreuses archives publiques et privées françaises, anglaises, hongroises et américaines, et dévoile un pan secret à ce jour : le vol du tableau par les autorités soviétiques en 1945 à Budapest, où après bien des drames son propriétaire le baron Hatvany parviendra à le récupérer. Au début des années 1950, L’Origine du monde revient en France, acquis par Jacques Lacan, avant d’être livré au public. De nombreuses personnalités des XIXe et XXe siècles ont croisé le chemin du tableau : Théophile Gautier, Sainte-Beuve, Edmond de Goncourt, Sylvia Bataille, Alain Cuny, Marguerite Duras, Claude Lévi-Strauss, Dora Maar, René Magritte...

Scandale majeur de l’histoire de l’art, objet de fascination et de répulsion, cette œuvre, offerte à toutes les interprétations, marque une date de rupture dans l’aventure de la peinture occidentale, qui justifie pleinement cette première "biographie" à part entière.

Cet ouvrage a obtenu le Prix Lucien Febvre 2006.

Courbet, une révolution érotique
Bartillat, 2014

ISBN-978-2-84100-561-1

Au cœur d’un XIXe siècle puritain, Gustave Courbet allait déclencher une révolution érotique et plastique ; bousculant l’ordre esthétique et moral, il proposa, en lieu et place des déesses ou des muses idéalisées, la représentation de femmes nues bien réelles, naturelles jusque dans leurs imperfections physiques, chargées d’une sensualité troublante, dérangeante.

Passant outre les alibis thématiques convenus, le peintre s’attacha à composer une scène érotique transgressive qui, des portraits aux peintures de genre, plaça la Femme de son temps au centre des débats. L’importance qu’il accorda notamment au saphisme, à travers un réseau d’images explicites, montre l’audace dont il savait faire preuve face à un tabou majeur de l’époque.

Sans doute l’œuvre la plus célèbre de Courbet est-elle L’Origine du monde, aboutissement d’une démarche intellectuelle qui restituait au corps de la Femme ce sexe matériel dont l’art, depuis la Grèce antique, l’avait privé ; cependant, d’autres toiles concentrent une charge libidinale tout aussi puissante aux yeux de qui sait les regarder.

Pourquoi le modèle nu debout près du chevalet, dans L’Atelier du peintre, possède-t-il une surprenante connotation érotique en dépit de sa pose plutôt sage ? Pourquoi les Demoiselles des bords de la Seine, pourtant vêtues, sont-elles déshabillées ? Quels indices le peintre avait-il dissimulé dans certains de ses tableaux, comme Le Sommeil, pour suggérer que ses héroïnes venaient de ressentir une jouissance sexuelle intense ?

Autant d’interrogations qui sont ici abordées, à travers la soixantaine de toiles qui compose l’œuvre érotique du peintre, dont certaines sont inédites.

Ouvrages en collaboration :

 

 

 

Alexandre Dumas, Mon Dictionnaire de cuisine
Bartillat, 2009-2011

ISBN-978-2-84100-497-3

L’intérêt d’Alexandre Dumas pour la cuisine se retrouve bien sûr dans ses romans, mais il s’exprime avant tout dans son célèbre Grand dictionnaire de cuisine. La version abrégée, présentée ici, offre la quintessence de cette œuvre monumentale qui se révèle à la fois culinaire, autobiographique, distrayante, érudite. Ce dictionnaire est à l’image de son auteur : humaniste, gourmand, généreux, voyageur... Pimentée d’anecdotes, d’histoires, de souvenirs et autres trouvailles, chaque recette devient un régal de lecture pour l’esprit et les sens.

Préface de Thierry Savatier.

Courbet / Clésinger, œuvres croisées
Editions du Sekoya, Musée Gustave Courbet, 2011

ISBN-978-2-84751-093-5

Courbet, le peintre, Clésinger, le sculpteur, ont tous deux occupé la scène artistique parisienne au milieu du XIXe siècle. Mais si le premier est aujourd’hui mondialement reconnu, le second est, lui, tout à fait oublié et pourtant il contribua aussi avec force et talent à bousculer l’esthétique dominante. Amis et compatriotes, leurs vies et leurs œuvres se sont souvent croisées, avec des parallèles évidents et des différences qui permettent de saisir la complexité de la société de leur temps.

Ce catalogue de l’exposition Courbet/Clésinger, qui eut lieu du 2 juillet au 3 octobre 2011 au musée Gustave Courbet, inclut un essai de Thierry Savatier intitulé "Madame Sabatier, vingt fois modelée et peinte."

Cet obscur objet de désirs, autour de L'Origine du monde
Lienart, Musée Gustave Courbet, 2014

ISBN-978-2-35906-114-7

Mystérieux comme le sourire de Mona Lisa, L’Origine du monde est sans doute le tableau le plus célèbre de Gustave Courbet mais aussi le plus sulfureux. Peint en 1866 pour un riche et excentrique collectionneur Ottoman, il n’a cessé par son audace et sa franchise de choquer et de fasciner. Iconique, cette œuvre unique est pourtant restée longtemps invisible, jusqu’à son entrée au musée d’Orsay en 1995. Tour à tour cachée derrière un rideau, dévoilée, disparue, vendue, dissimulée derrière un autre tableau, pillée, retrouvée, copiée, exposée... son parcours est empreint de zones d’ombre, de non-dits, d’hypothèses et de tentatives de désinformation qui n’ont fait qu’accroitre sa force subversive.

Alors même que l’absence de visage permet à la toile d’échapper à toute connotation obscène, L’Origine du monde pose de façon troublante la question du regard - celui de l’artiste, du collectionneur et du regardeur - et marque une étape décisive dans la représentation du nu féminin : de la métonymie à la focalisation sur l’objet du désir.

Ce catalogue de l’exposition "Cet obscur objet de désirs", qui eut lieu du 7 juint au 1er septembre 2014 au musée Gustave Courbet, inclut un essai de Thierry Savatier intitulé "Aux origines de L'Origine."

Le Retour de la conférence - Un tableau disparu
Editions du Sekoya, Musée Gustave Courbet, 2015

ISBN-978-2- 84751-146-8


Peint en 1863 en Saintonge, Le Retour de la conférence fait partie des œuvres manifestes de Gustave Courbet.  Il traduit l'anticléricalisme et l'opposition qui ont animé son travail tout au long de sa carrière. Courbet indique lui-même que "ce tableau est un tableau critique et comique au dernier degré" avec lequel il souhaite défier l'administration en le présentant au jury du Salon de 1863. L' œuvre aurait été refusée non seulement au Salon officiel "pour cause d'outrage à la morale religieuse" mais aussi au Salon des Refusés. Aujourd'hui disparue, elle fait l'objet, pour la première fois, d'une exposition.

Ce catalogue de l'exposition "Le Retour de la conférence - un tableau disparu" qui se tient du 12 décembre 2015 au 18 avril 2016 au Musée Gustave Courbet inclut un essai de Thierry Savatier intitulé "Gustave Courbet, peintre athée et anticlérical".

Jean-Pierre Sergent, Nature, cultures, l'origine des mondes
Jean-Pierre Sergent, Musée Gustave Courbet, 2012

ISBN-978-2-907257-14-5

Catalogue de l’exposition de l’artiste contemporain franco-new yorkais Jean-Pierre Sergent "Nature, cultures, l’origine des mondes", à la Ferme de Flagey, qui eut lieu du 1er mars au 3 juin 2012. Préface de Thierry Savatier.

Chaza Charafeddine, Divine Comedy
Beyrouth, Editions Plan Bey, 2016

Chaza Charafeddine publie un livre d’artiste (tiré à 300 exemplaires) fondé sur une série d’œuvres qu’elle avait réalisées et exposées en 2010 à la galerie Agial de Beyrouth. Celles-ci réunissent en toile de fond des miniatures orientales du XVe au XXe siècle dans lesquelles sont incluses des photographies d’hommes contemporains choisis pour leur charme et leur ambigüité sexuelle, renouant ainsi avec toute une tradition poétique et littéraire des cultures arabo-persanes. Ce livre inclut trois textes, le premier de l’artiste expliquant sa démarche, le second d’Abbas Beydoun, aujourd’hui considéré comme l’un des poètes majeurs d’expression arabe (tous deux en langue arabe et traduction anglaise) et un troisième, en français, de Thierry Savatier.

Natacha Mercier, Vasistas ?
Natacha Mercier, CIAM La Fabrique, Université Jean-Jaurès, Toulouse, 2016

Brochure de l’exposition de l’artiste contemporaine Natacha Mercier « Vasistas ? » au CIAM La Fabrique de Toulouse, qui eut lieu du 12 mai au 24 juin 2016. Ce livret inclut trois textes de Jérôme Carrié, Daniel Welzer-Lang et Thierry Savatier (ce dernier intitulé : « Natacha Mercier ou la poétique du voile »).

L’Exhibe : de Courbet au net...
Université Jean-Jaurès, Toulouse, 2016. Le document est téléchargeable sur le site HAL Archives ouvertes en suivant ce lien.

Autour de l’exposition de Natacha Mercier « Vasistas ? », sous la responsabilité de Daniel Welzer-Lang, Professeur de sociologie, un travail a été conduit avec des sociologues et psychologues du LISST-Cers CNRS, du Labex SMS (Structuration des Mondes Sociaux), des philosophes, des sexologues, des historiens de l’Art, des artistes et des responsables associatifs. L’objectif a été de saisir les liens entre l’exhibition académique comme « L’Origine du monde » peint par Courbet en 1866 et les exhibes actuelles sur le net qui tendent à devenir, pour certain-e-s, une forme de sexualité à part entière. Les actes de cette journée d’étude incluent une communication de Thierry Savatier intitulée « Du poil de la Bête », qui traite de la représentation de la pilosité humaine dans l’art occidental.

Traductions :

 

 

 

Courbet e "L'Origine del mondo"
Edizioni Medusa, 2008

ISBN-978-88-7698-497153-1

Traduction italienne de l'essai L'Origine du monde, histoire d'un tableau de Gustave Courbet.

El origen del mundo
Ediciones Trea, 2009

ISBN-978-84-9704-471-4

Traduction espagnole de l'essai L'Origine du monde, histoire d'un tableau de Gustave Courbet.

L'Origine du monde
Sea Sky Publishing House, 2009

ISBN-978-84-9704-471-4

Traduction chinoise de l'essai L'Origine du monde, histoire d'un tableau de Gustave Courbet.

Początek świata

słowo/obraz terytoria, 2015

ISBN-978-83-7453-247-1

Traduction polonaise de l'essai L'Origine du monde, histoire d'un tableau de Gustave Courbet.

  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • c-youtube

FOLLOW ME

© 2023 by Samanta Jonse. Proudly created with Wix.com